Aller au menu Aller au contenu
Relever les défis de demain
L'école d'ingénieurs pour l'énergie, l'eau et l'environnement
Relever les défis de demain

> L'école

Visite de la centrale EDF de Grand’Maison

Publié le 6 décembre 2018
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Mardi 13 novembre 2018, EDF proposait une visite de la centrale de Grand’Maison dans le cadre de son parrainage avec la promotion 2019 de Grenobe INP - Ense³

viste-grandmaison.jpg

viste-grandmaison.jpg

29 étudiants de 2ème et 3ème année issus de toutes les filières métiers de Grenobe INP - Ense³ ont pris la direction de la vallée de la Romanche jusqu’à la centrale de Grand’Maison. C’est la STEP (station de transfert d’énergie par pompage) la plus puissante de France avec 1800 MW installés, dont l’achèvement des travaux a eu lieu en 1985.

Nos étudiants et enseignants ont été accueilli par Marvyn MARIETTE, Coordonateur Interface MOE-MOA (Maîtrise d'œuvre - Maîtrise d'ouvrage) à la centrale EDF de Grand'Maison, Amandine GILHARD et Réjane MICHEL, guides-conférencières chez Rouge-Vif Junium pour EDF.
Cette visite a permis aux futurs ingénieurs de se plonger dans la réalité du fonctionnement de la centrale. Après un rappel des consignes de sécurité et la distribution des équipements de protection individuelle, la visite démarre par une description de l’aménagement à travers des posters détaillés et des explications techniques de son fonctionnement.

Une installation à la puissance inégalée en France

Deux usines forment l’aménagement. La première, extérieure, comporte 4 turbines Pelton de 150 MW chacune et la deuxième usine (70 m sous terre), comporte 8 groupes réversibles Francis de 150MW chacun permettant le pompage entre la retenue du Verney et celle de Grand’Maison, 900 m plus haute. Une galerie d’amenée se divisant en 3 conduites forcées permet de relier ces deux retenues. Le contrôle de l’usine se fait depuis le centre de conduite hydraulique de Lyon.

L’étape suivante de la visite mène le groupe dans l’usine extérieure dans laquelle il peut voir les nouvelles roues Pelton en test à Grand’Maison ainsi que le groupe électrogène et le groupe hydraulique de secours.
Puis à l’issue d’une longue descente en ascenseur, permettant d’avaler les 70 m de dénivelé, les étudiants accèdent à la salle des robinets qui alimentent les groupes réversibles. La taille des robinets sphériques laissent présager des efforts mis en jeu lors de l’ouverture ou la fermeture de ceux-ci.
Enfin, une dernière plongée mènera les étudiants dans la caverne sous les groupes réversibles. Ceci permet de mettre en évidence les problématiques de mouvements de terrain et les fissurations associées qui sont surveillés de près par le CIH. L’ensemble des eaux de ruissellement sont drainées vers une pompe de relevage qui les renvoie dans la retenue du Verney.
Les 2h30 de visite furent courtes mais cela a permis d’avoir un joli panorama de ce qu’était capable l’industrie française il y a 30 ans pour la réalisation d’un moyen de production électrique écologique.
Le retour par la vallée de la Romanche a permis de conclure ce panorama de l’histoire de la Houille Blanche très riche dans ce secteur.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Maxime Tran-To

mise à jour le 6 décembre 2018

Ense3

Grenoble INP - Ense³  est le fruit de la fusion des deux écoles ENSHMG (Mécanique et Hydraulique) et ENSIEG (Energie et Traitement de l'information)
Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes