Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Relever les défis de demain
L'école d'ingénieurs pour l'énergie, l'eau et l'environnement
Relever les défis de demain

Nicolas Geneste-Samissoff récompensé lors du Trophée Performance Veolia

Publié le 4 décembre 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Nicolas Geneste-Samissoff, tout jeune diplômé de Grenoble INP – Ense³, a été récompensé lors du Trophée Performance Veolia en recevant le prix « coup de cœur » du jury dans la catégorie « Performance ». Ce prix récompense ses travaux de développement d’un désalinisateur propre à énergie solaire.

geneste-veolia.jpg

geneste-veolia.jpg

Nicolas souhaitait effectuer son projet de fin d’études (PFE) en Asie et avec le soutien d’Eric Zamaï, enseignant de l’école, il a pu travailler de février à juillet 2015 à Hoi An au centre Vietnam, chez Patrick Tellier, un entrepreneur local implanté au Vietnam depuis 10 ans.

 

Un désalinisateur d’eau de mer propre

Nicolas a donc employé son temps, ses connaissances et son énergie à développer un outil capable de distiller de l’eau de mer avec un système à énergie renouvelable et sans émission de gaz à effet de serre.

L’idée est d’effectuer une distillation sous vide et d’utiliser un échangeur à plaque qui permet le transfert thermique entre l’eau de chauffe et l’eau de mer. Cette eau de mer qui est chauffée et évaporée. L’eau distillée obtenue par le désalinisateur est douce et peut être destinée à la consommation humaine ou à l’agriculture.

Pour Nicolas, «  ce projet possède clairement un volet citoyen dans le sens où il va permettre à un plus grand nombre d’avoir accès à l’eau potable tout en étant une solution durable qui  préserve l’environnement. Il a également un volet économique non négligeable avec une demande mondiale toujours plus forte et un coût imbattable en énergie primaire grâce à l’utilisation de l’énergie solaire par rapport au fioul ou au charbon utilisés par d’autres désalinisateurs. »

Pour parvenir à réaliser son PFE, Nicolas a pu bénéficier d’une bourse Explora’Sup de la Région Rhône Alpes à hauteur de 1700 euros.

Du côté technique, Nicolas a reçu l’aide d’autres étudiants de l’école à travers un projet collectif mené par six étudiants de 2è année qui ont travaillé sur le simulateur de désalinisateur et ont pu formaliser le fonctionnement de la machine et prévoir une interface ergonomique compréhensible pour l’utilisateur.
 

Des perspectives d’avenir

Son PFE terminé, Nicolas souhaite désormais faire fructifier ses travaux. En s’associant avec Patrick Tellier pour créer le « Désal de l’Amiral », l’objectif est de créer un prototype capable de produire 70 litres d’eau douce par jour et de répondre à certains nombres de test pour prouver que le système est viable et pourrait être commercialisé par la suite.

Ils vont bénéficier pour cela du soutien technique d’enseignants de l’école et de l’aide de la Fondation partenariale Grenoble INP.

Il reste encore plusieurs phases de conception impliquant une expertise dans la thermo-dynamique, les matériaux, le contrôle commande et la supervision du système.

Toutes nos félicitations à Nicolas pour ce trophée ! Il rejoint Gaspard Lebel et Marie Boudon, également diplômés de l’école et figurant au palmarès de ces Trophées Performance de Veolia qui récompensent les travaux les plus innovants réalisés par les étudiants d'université, d'écoles d'ingénieurs ou de commerce, durant leur dernière année de formation.

[Edition au 02/02/2016]
Nicolas a également remporté le 2ème prix du Grand Prix de l'International 2016 organisé par le CCEF Rhône-Alpes dans la catégorie Bac + 5. 
Les « conseillers du Commerce extérieur de la France » (CCEF) de Rhône Alpes organisent chaque année un prix pour valoriser des étudiants qui ont travaillé sur une thématique internationale pour une entreprise ou un groupe français ayant une activité forte en Rhône Alpes.

Le Grand Prix a plusieurs enjeux :

  • créer du lien et contribuer à la notoriété des écoles participantes ;
  • participer à la dynamique des entreprises rhône-alpines ;
  • et surtout offrir à des étudiants en fin de scolarité un tremplin vers le monde du travail, en se distinguant tout simplement au travers d’un travail déjà réalisé durant leur dernière année de scolarité (mémoire, thèse, rapport de stage…).




A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Maxime Tran-To

mise à jour le 3 février 2016

Ense3

Grenoble INP - Ense³  est le fruit de la fusion des deux écoles ENSHMG (Mécanique et Hydraulique) et ENSIEG (Energie et Traitement de l'information)
Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus