Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Relever les défis de demain
L'école d'ingénieurs pour l'énergie, l'eau et l'environnement
Relever les défis de demain

Ense³ dans les classements

Publié le 1 décembre 2013
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Les points forts d’Ense³ mis en lumière dans le classement l’Étudiant 2014. La force du groupe Grenoble INP se retrouve dans ceux de l'Usine Nouvelle et du QS Magazine.

Classement des écoles d'ingénieurs dans la presse

Classement des écoles d'ingénieurs dans la presse

Classement de l'étudiantLes points forts d’Ense³ mis en lumière dans le classement l’Étudiant 2016

Le classement fait aussi ressortir plusieurs critères majeurs, au premier rang celui de l’excellence académique, où Grenoble INP – Ense³ obtient 12 points et reste 4ème en nombre de points.
Outre la qualité de l'enseignement, les points forts de l'école restent les débouchés dans le secteur de l'énergie, la part des enseignants chercheurs dans le corps enseignant, la qualité des doubles-diplômes à l'international, etc. 
Accéder au Palmarès de l'Etudiant

-----------------------------------------------------

Classement QS World RankingGrenoble INP au classement QS* 2016 par discipline
Grenoble INP figure toujours en bonne place au classement international des universités par discipline QS World University Rankings by Subject, paru le 22 mars 2016.

En ingénierie électrique : une position stable
En « ingénierie électrique », Grenoble INP garde le même positionnement qu’en 2015 : 2ème rang nationalex-aequo avec Polytechnique et derrière l’université Claude Bernard-Lyon 1, dans la tranche 151-200 au plan mondial. Les 5 premiers mondiaux sont MIT, Stanford, Berkeley (UCB), Cambridge, Los Angeles (UCLA).

Pour « l’ingénierie et la construction mécanique et aéronautique», on retrouve aux 1ères places mondiales le MIT, Stanford, Cambridge, Berkeley, Imperial College London. Grenoble INP est dans la tranche 201-300, classé 4ème Français (comme en 2015) ex-aequo avec Mines ParisTech et derrière Claude Bernard, Polytechnique et CentraleSupélec. 

Enfin, en « sciences du numérique », Grenoble INP et l’UJF, maintenant Université Grenoble Alpes, sont8èmes Français ex-aequo avec l’ENS Cachan, dans la tranche 301-350. Ils étaient 6èmes en 2015.
En savoir +

-----------------------------------------------------

Shangaï : Grenoble INP classé au Global Ranking of Academic Subjects 2016

Grenoble INP classé dans 3 des 7 thématiques d’ingénierie au Global Ranking of Academic Subjects 2016. Le cabinet "Shanghai Ranking consultancy", de l'université de Shanghai qui publie chaque année au mois d’août un classement mondial des universités puis plusieurs sous-classements thématiques, a sorti pour la première fois, le 15 juin 2016, une série de sept nouveaux palmarès thématiques en ingénierie.

En Electrical & Electronic EngineeringGrenoble INP est 1er français, ex-aequo avec l’UJF, l’UPMC et les universités de Bordeaux et Montpellier. Les cinq établissements sont dans les «  101ème à 150ème » au classement mondial dominé par trois universités américaines : Stanford, le MIT et University of California (Berkeley).

L’établissement figure aussi dans le groupe 101-150 en Materials Science & Engineering, 4ème  ex-aequo des Français avec Aix-Marseille, l’Ecole polytechnique, Mines ParisTech et Montpellier, derrière l’UPMC (38ème),  l’Université Paris Sud-Paris 11 (41ème)  et l’UJF (groupe 76-100). La tête du classement mondial dans cette catégorie est tenue également par le MIT, Stanford et Berkeley.

Grenoble INP est également classé au groupe 201-300 en Mechanical Engineering, avec Claude Bernard-Lyon, Ponts ParisTech, l’UJF, l’UTC, Bordeaux et Poitiers. Dans cette thématique, d’autres universités françaises les devancent : Mines ParisTech (51–75) ; Paris Sud (76–100) ; Centrale Lyon, Centrale Paris, ENS Cachan, Ecole Polytechnique, INSA Lyon, UPMC et Montpellier (101–150) ; Aix-Marseille, Lille1 et Paris12 (151–200). Cette fois, la Britannique Cambridge remplace Berkeley dans le peloton de tête mondial, derrière le MIT et Stanford.


-----------------------------------------------------

Grenoble INP 2ème au classement Industrie et Technologies

Grenoble INP est 2ème au classement général, derrière Lorraine INP qui répondait au nom de ses 10 écoles pour la 1ère fois. Ce classement prend en compte le montant des contrats de recherche, le nombre de doctorants et post-doctorants, et le nombre de brevets.
En savoir +



-----------------------------------------------------

En 2016, Grenoble INP ne figure pas dans le classement de l'Usine Nouvelle 

Habitué à figurer en tête de ce classement depuis des années, Grenoble INP n’apparait pas cette année au dernier palmarès des écoles d’ingénieurs du magazine L’Usine Nouvelle au même titre que Bordeaux INP, Lorraine INP et l’INP Toulouse. Notre absence résulte d’un désaccord avec la rédaction de l’Usine Nouvelle.
En savoir +
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Maxime Tran-To

mise à jour le 20 juin 2016

Ense3

Grenoble INP - Ense³  est le fruit de la fusion des deux écoles ENSHMG (Mécanique et Hydraulique) et ENSIEG (Energie et Traitement de l'information)
Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus