Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Relever les défis de demain
L'école d'ingénieurs pour l'énergie, l'eau et l'environnement
Relever les défis de demain

Des indiens Ashaninkas à Grenoble INP

Publié le 17 décembre 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Colloque / Séminaire

A peine sortis de la COP21 à Paris où ils ont porté la parole des Ashaninkas, des représentants de ces tribus indigènes du Pérou sont venus rendre visite à leurs amis étudiants de Grenoble INP les 15 et 16 décembre derniers pour deux conférences. Il s'agit d'élèves-ingénieurs dans les différentes écoles de Grenoble INP mais ils sont tous bénévoles au sein de l’association Solida’rire qui mènent de nombreux projets humanitaires.

Ahaninkas+marechal-web.jpg

Ahaninkas+marechal-web.jpg

Un message de respect pour la planète

Les 4 indigènes de la tribu des Ashaninkas étaient présents dans un pavillon lors de de la COP21 qui s’est tenue à Paris en décembre 2015. Il était primordial pour eux de faire entendre leur voix pour expliquer quel est leur mode de vie et comment il est fortement impacté par les changements climatiques en cours.

Devant les étudiants de Grenoble INP, Hector Martin Manchi a présenté la vie de ce peuple en symbiose avec la forêt, sa faune et sa flore. « Nous vivons selon le cycle des saisons, nous sommes dépendants de l’équilibre de la nature sur laquelle nous veillons. Nous respectons les périodes de reproduction des animaux que nous chassons par exemple. Mais aujourd’hui, les changements climatiques augmentent pour nous l’humidité et la densité des pluies. Cela bouleversent les saisons, entrainent des coulées de boue et les plantes que nous cultivons habituellement souffrent. Nous sommes parmi les premiers impactés par le dérèglement climatique et notre mission est d’alerter l’opinion publique pour que cela change »

Dans le cadre de leur visite à Grenoble, les Ashaninkas ont notamment tenu à remercier Yves Maréchal, directeur de Grenoble INP – Ense³ pour leur avoir permis de partager leur culture et leurs problématiques auprès des étudiants. Ils ont également félicité l'école pour les actions qu'elle mène en termes de développement durable.

 Les indigènes Ashaninkas, Yves Marechal et les étudiants de Grenoble INP
Les indigènes Ashaninkas, Yves Marechal directeur d'Ense³ et les étudiants de Grenoble INP

 Une conférence grand public avec d’autres participants de la COY et COP21

Le 16 octobre  à 18h à l’Auditorium de Grenoble INP, les étudiants de Solida’rire organisaient une conférence exceptionnelle en présence des Ashaninkas mais également de Bertrand SPINDLER, vice-président de la métro délégué à la transition énergétique et de l'aménagement numérique, de Jean-François BETEAU, vice-président du développement durable et de l'action sociale à Grenoble INP, de Chloé MARECHAL, maître de conférence au sein de l'Observatoire des Sciences de l'Université de Lyon et Odile BLANCHARD, maître de conférence en économie à l'UPMF Grenoble et des étudiants de Grenoble INP et d’Ingénieurs Sans Frontières qui ont participé à la COY11, la Conférence des Jeunes qui se tient chaque année en parallèle de la COP.
 

Les indiens sur France 3 ( à partir de 11min20)


19/20 Alpes
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Maxime Tran-To

mise à jour le 4 janvier 2016

Ense3

Grenoble INP - Ense³  est le fruit de la fusion des deux écoles ENSHMG (Mécanique et Hydraulique) et ENSIEG (Energie et Traitement de l'information)
Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus