Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Relever les défis de demain
L'école d'ingénieurs pour l'énergie, l'eau et l'environnement
Relever les défis de demain

Des étudiants installent des ruches connectées sur le toit de l'école

Publié le 20 mai 2016
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Dans le cadre de leur projet, 8 étudiants encadrés par un enseignant ont installé une ruche connectée sur le toit de leur école d’ingénieur pour surveiller en temps réel la bonne santé de l’essaim d’abeilles.

IMG_2719.jpg

IMG_2719.jpg

Une ruche est un objet fragile et sensible, notamment l’hiver où il est impossible de l’ouvrir pour vérifier la bonne santé de l'essaim.
Pour connaître l’état d’une ruche, Laurent Gerbaud (enseignant de Grenoble INP – Ense3, et apiculteur amateur) et Frédéric Wurtz (chercheur CNRS/G2Elab sur la gestion intelligente des bâtiments) ont proposé à un groupe d’étudiants de l’école de construire une ruche connectée capable de mesurer en temps réel la température, l’humidité, le poids et le son à l’intérieur de la ruche, ainsi que la température et l’humidité à l’extérieur. Les mesures sont enregistrées toutes les heures, permettant un suivi en temps réel.

 
 
Ces données permettent de connaître l’évolution de la production de miel, d’avoir une évaluation de la population de l‘essaim et de savoir comment les effectifs réagissent aux aléas climatiques auxquels ils sont très sensibles.

Un site internet pour analyser les données

Les étudiants ont également créé un site internet qui permet non seulement d’afficher les données sous forme de graphiques mais aussi de résumer leur démarche pour que ce projet en open-source soit réalisable par tout apiculteur acceptant ayant des connaissance basiques en électronique et informatiques.

Encouragés par plusieurs expériences réussies de ruches mises en place en milieu urbain à travers la France, les étudiants ont décidé d’installer le fruit de leurs travaux sur le toit de l’école d’ingénieur. Cette mise en place a été réussie le 17 mai, avec une première ruche installée sur le toit de l’école, à portée de vol du massif de la Chartreuse. Nous espérons qu’une deuxième ruche rejoindra d’ici septembre prochain celle déjà installée.

D’ici là, les étudiants pérenniseront leur action en se formant aux rudiments de l’apiculture et en créant une association. D’autres projets sont actuellement à l’étude avec l’installation d’une webcam pour une visualisation continue des ruches.

Les étudiants et encadrants du projet remercient l’Abeille Dauphinoise pour l’aide active de Timothée Delaforge, aussi ancien élève de l’école et jeune diplômé d’une thèse Cifre G2Elab-Schneider Electric.
 
 
 
 






Avec le soutien de l'IRT Nanoelec

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Maxime Tran-To

mise à jour le 14 juin 2016

Ense3

Grenoble INP - Ense³  est le fruit de la fusion des deux écoles ENSHMG (Mécanique et Hydraulique) et ENSIEG (Energie et Traitement de l'information)
Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus