Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Relever les défis de demain
L'école d'ingénieurs pour l'énergie, l'eau et l'environnement
Relever les défis de demain

Anne-Virginie Salsac, une diplômée doublement primée aux Femmes en Or 2015 !

Publié le 16 décembre 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Distinction / prix

Diplômée de l’ENSHMG* en 2000, Anne-Virginie Salsac a été doublement récompensée lors de la 23ème édition des Trophées Femme en Or, qui a eu lieu le 12 décembre 2015 à Avoriaz. Elle a reçu le Trophée de la Femme d’Innovation, ainsi que le Trophée du Public. Ces récompenses viennent en point d’orgue à une année 2015 particulièrement riche pour elle, puisqu’elle a reçu en novembre la Médaille de Bronze du CNRS.

-827735_w650.jpg

-827735_w650.jpg

Aujourd’hui chercheuse au CNRS, elle mène des recherches sur les écoulements sanguins et techniques thérapeutiques endovasculaires dans le Laboratoire Biomécanique et Bioingénierie de l’Université de Technologie de Compiègne, où elle enseigne également.

Au cœur de la biomécanique des fluides


Anne-Virginie Salsac mène ses recherches en biomécanique des fluides appliquée à la mécanique vasculaire, microcirculation et applications biomédicales. Ses travaux portent notamment sur l’étude de la dynamique de microcapsules bioartificielles et des cellules en écoulement. De manière plus générique, elle travaille sur les interactions entre écoulement sanguin et structures déformables (comme la paroi vasculaire, cellulaires, etc). Ses recherches visent à développer des techniques innovantes de traitement thérapeutique pour les pathologies vasculaires, comme des microcapsules qui délivrent des médicaments à des organes cibles. Ces résultats lui ont valu plusieurs prix en France et aux États-Unis.

Les gagnantes des Femmes en Or © Mat Beaudet

Au cours de ses études d’ingénieur, elle effectue un programme d’échange aux États-Unis à l’University of California San Diego (UCSD). Son diplôme d’ingénieur en poche, elle réalise une thèse en cotutelle entre UCSD et l’École Polytechnique. Elle enchaine avec un post-doctorat de quelques mois à l’École Polytechnique puis obtient un poste de « Lecturer » (maître de conférences) à l’University College London en Angleterre. En 2007, recrutée par le CNRS, elle entre au laboratoire de Biomécanique et Bio-ingénierie à Compiègne.

En savoir plus sur les Trophées Femmes en Or 
En savoir plus sur Anne-Virginie Salsac

* ENSHMG est devenu Grenoble INP - Ense³ après sa fusion en 2008 avec ENSIEG

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Maxime Tran-To

mise à jour le 8 janvier 2016

Ense3

Grenoble INP - Ense³  est le fruit de la fusion des deux écoles ENSHMG (Mécanique et Hydraulique) et ENSIEG (Energie et Traitement de l'information)
Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus