Aller au menu Aller au contenu
Relever les défis de demain
L'école d'ingénieurs pour l'énergie, l'eau et l'environnement
Relever les défis de demain

> L'école

Cornel Ioana, lauréat du prix I-Lab 2018 avec la start-up MOTRHYS

Publié le 5 juillet 2018
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Distinction / prix

Enseignant à Grenoble INP - Ense³ et chercheur au GIPSA-lab, Cornel Ioana est lauréat 2018 du concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes, i-LAB, organisé par le MESRI*. Spécialiste en traitement du signal, cet ingénieur en électronique est récompensé pour ses travaux de recherche au sein de la start-up MOTRHYS. Alain Lefèvre, son président, a reçu jeudi 5 juillet le prix** des mains de Frédérique Vidal, venue célébrer cette 20e édition à la Cité des Sciences et de l’Industrie de La Villette.

cornel ioana

cornel ioana

L’aventure MOTRHYS a démarré en 2009-2010 par une collaboration entre l’école d’ingénieurs Grenoble INP - Ense³, le GIPSA-lab (CNRS/Grenoble INP/UGA) et EDF pour aider le groupe dont les besoins de traitement des données/traitement du signal pour l’hydro-électricité sont importants. Après une thèse et 5 projets de masters, ce projet a ensuite été maturé en 2016, puis incubé en 2017, au sein de la SATT Linksium, pour aboutir en mai 2018 à la création de la startup MOTRHYS. Tout au long du processus de maturation et d’incubation, ainsi que pendant la création,le projet MOTRHYS a été étroitement accompagné par la service valorisation de Grenoble INP.

L’innovation réside dans un traitement des données, captées sur les  conduites forcées, qui permet une anticipation par prédiction des incidents, donnant la possibilité à l’exploitant de prendre les mesures appropriées, plutôt que d’être réduit à des interventions correctives, a posteriori. Le logiciel proposé constitue le chaînon manquant pour les entreprises du marché des réseaux hydro-électriques qui n’ont ni les moyens ni la compétence nécessaires pour la gestion des phénomènes transitoires subis par les installations. MOTRHYS envisage déjà son développement à l’international dès la fin de l’année ! La dotation du concours permettra de financer le volet recherche du projet, en étroite collaboration avec Grenoble INP et le GIPSA-lab.

« Le concours I-lab demande une grosse préparation. La SATT Linksium a aidé au montage du dossier, puis nous nous sommes entraînés à la présentation et Ernst&Young nous a audités. C’est l’innovation, l’équipe, le marché concerné et le développement possible qui ont fait la différence. Nous avons aussi montré l’impact de notre technologie via des images des essais de laboratoire, ce qui a fait grande impression sur le jury et pesé dans la décision. Nous avions créé différents phénomènes à petite échelle et montré ainsi les coups de bélier et  leurs effets et, surtout, l’apport de notre système. » souligne Cornel Ioana.


A propos de Cornel Ioana :

Enseignant à Grenoble INP - Ense³ et chercheur à GIPSA-lab, Cornel Ioana a un DEA en télécommunications et un doctorat en électronique - traitement du signal. Il est également responsable de la plateforme Image et signal pour l’énergie et l’environnement du centre européen sur l’énergie distribuée PREDIS (pôle de compétitivité TENERRDIS). MOTRHYS est la 2e start-up à laquelle il participe et il a déjà un nouveau projet.

Découvrir le site : www.motrhys.com

motrhys
*ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation
**ce prix vise à encourager la création d’entreprises innovantes, détecter des projets de création, soutenir les plus prometteurs grâce à une aide financière et à un accompagnement adapté.
 

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Marie Glorion

mise à jour le 11 septembre 2018

Ense3

Grenoble INP - Ense³  est le fruit de la fusion des deux écoles ENSHMG (Mécanique et Hydraulique) et ENSIEG (Energie et Traitement de l'information)
Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes